Photographier un jour de pluie !

 

Copyright Marie-Ange PERNEY PORTAL

Non, la pluie n’est décidément pas une fatalité, encore moins pour l’équipement photo d’un PHOTOGRAPHE CRÉATIF, toujours prêt (ou presque) à donner le meilleur de lui-même pour faire le bonheur de son propriétaire !

Autrement dit : « Et si, à la première occasion, de la pluie nous faisions notre amie, le temps d’une sortie photo, histoire de faire un gentil pied de nez à la météo ! »

Certes si les Photographes passionnés ne craignent pas l’humidité, il n’en va pas de même pour leurs fidèles compagnons d’aventure. Quelques précautions s’imposent et fort heureusement des solutions existent.

Quel intérêt de sortir un jour de pluie ?

Certes, avouons-le, il est plus facile de rester chez soir avec un bon bouquin, éventuellement devant un feu de cheminée en hiver, avec un chocolat chaud.

Néanmoins, c’est dommage, car vous allez vous priver au minimum de l’occasion de faire des photos différentes, d’explorer d’autres réglages et, au maximum,  de vous réjouir des photos que vous auriez pu produire à l’issue de cette sortie photo inhabituelle.

Cela vaut bien le coup de s’équiper contre la pluie et de tenter l’expérience, non ?

Quels avantages de photographier un jour de pluie ?

Je dirais que les opportunités résident dans tout ce qui oppose un jour de pluie à un jour de soleil. Oups ! Au-delà de la pluie elle-même et de tout ce qu’elle permet sur le plan créatif, il y a bien d’autres critères qui vont être de véritables atouts pour produire des photos d’intérêt.

Tout d’abord LA LUMIERE

… Et oui toujours la lumière sera un critère déterminant :

Elle va bien souvent, dans ce contexte pluvieux, être atténuée et diffuse dans un environnement plus sombre. Bien exploitée, cette lumière va permettre par exemple de restituer en post traitement une ambiance un peu mystérieuse: 

  • scène de rue un peu sombre et contrastée
  • Paysage dramatique
  • portrait à travers une vitre…
  • voire carrément dramatique si nous sommes en présence d’un ciel chargé et contrasté.

Copyright Robert Doisneau


Toujours indissociable de la prise de vue, l’étape de post traitement sera évidemment déterminante pour atteindre un résultat final qui vous plaise.

Paradoxalement pour un jour de pluie, de belles lumières vont souvent faire toute la différence et générer une ambiance particulière : lumière faisant suite à une averse ou à un orage, voire avec un peu de chance, un arc en ciel bien marqué… survenance à guetter en fin d’averse.

De même, Un rayon lumineux émergeant d’un ciel sombre et annonçant le retour du soleil peut aussi offrir une occasion unique de valoriser un sujet, que ce soit un élément d’architecture, un personnage en milieu urbain, ou encore un sujet en contre-jour.

A noter qu’en période pluvieuse ou orageuse, la lumière varie souvent très rapidement et que d’un instant à l’autre de nouvelles opportunités s’offrent au photographe attentif. Il faut donc être attentif et réactif au niveau des réglages déjà paramètrés.

Le jeu des contrastes

Un temps pluvieux, c’est le moment de s’appuyer sur les lignes,  les formes, les couleurs pour apporter des contrastes forts et accentuer l’impact de votre photo. Une densité présente dans le ciel au niveau des nuages et accentuée en post traitement viendra renforcer l’atmosphère créée naturellement par les intempéries. De même des couleurs vives se détachant dans un environnement sombre seront d’une efficacité sans pareille pour créer une image forte.

Copyright Steve Mc Curry

Mais ce n’est pas tout, car par temps pluvieux, le photographe bénéficiera également d’autres opportunités, comme   :

Les effets du vent 

C’est le moment d’être créatif et de mettre à profit les possibilités offertes par les réglages de la vitesse sur votre boitier. Les occasions de photo qui sortent du lot ne manqueront pas, que vous soyez au bord de la mer, en ville, ou au fin fond de la campagne …votre aptitude suivant le cas à figer ou à restituer le mouvement fera la différence.

Un parapluie qui se retourne, le vent dans les arbres, un tourbillon de feuilles mortes, des personnages ou des mouettes qui luttent pour avancer face au vent, une mer déchaînée…etc, de nombreux sujets créatifs s’offrent à vous.

Copyright Henri Cartier – Bresson

Les reflets dans les flaques

Il est urgent de regarder ce qui se passe à hauteur de vos pieds pour ne pas sauter dans les flaques mais surtout pour ne pas manquer un reflet ou des lumières qui feront La PHOTO  phare de votre sortie (reflets d’architecture ou de détail). Au ras du sol et à travers ces reflets, un autre monde s’offre au regard du photographe.

Les gouttes d’eau

Abondantes ou isolées, pendant et après la pluie, sur une vitre, sur des feuillages ou des fleurs, au bord de la capuche de votre ciré !!!! Elles vont contribuer elles aussi à créer une atmosphère particulière suivant là où elles seront situées et selon ce qu’elles laisseront entrapercevoir au-delà de l’écran qu’elles constituent.

L’option délibérée du « noir et blanc »

Ce sera dans bien des cas un choix intéressant de post traitement, ici encore non par défaut mais pour un rendu créatif et en relation avec l’ambiance de votre scène. A tester absolument, surtout si les contrastes sont bien présents … mais pourquoi pas également en vue d’un rendu tout en douceur, poétique, où le flou savamment mis à profit vous aidera à produire une photo très personnelle. Laisser s’exprimer votre sensibilité… Revenez sur les articles sur le Noir et blanc

Et enfin, si vous ne voulez ou ne pouvez vraiment pas affronter directement la pluie :

Tout n’est pas perdu ! Avec un peu d’imagination vous allez certainement trouver sans difficulté une situation confortable à l’abri pour shooter en toute tranquillité ! Ici un porche, là une arcade, ou encore derrière une vitre chez vous, dans un café, voire à l’intérieur de votre voiture…

Soyez spectateur et profitez de toutes les scènes qui se déroulent sous vos yeux pour repérer, cadrer/composer, shooter en toute discrétion …En gardant les pieds au sec 😉 

Pour finir, deux conseils pour le photographe qui s’aventure sous la pluie :

  • Un photographe efficace est un photographe qui est totalement concentré sur son activité du moment. Il est donc indispensable, quel que soit le contexte, d’être correctement équipé…et donc dans le cas qui nous intéresse, d’être à l’abri de l’humidité et du froid de la pointe des cheveux au plus petit des orteils ! se balader sous la pluie peut très vite vous décourager si vous avez négligé cet aspect pratique.

 

  • De même, songez d’une part à mettre votre boitier et vos objectifs à l’abri dans un sac de transport étanche, et d’autre part à envelopper votre appareil en action dans un sac de congélation après y avoir ménagé un trou pour préserver votre accès au viseur. 😉 Bien sûr il existe des solutions toutes faites ….à vous de voir ce qui vous convient ! Dans tous les cas, en rentrant chez vous, sortez tout votre matériel pour le replacer dans une atmosphère sèche et si besoin, prenez le temps de séchez soigneusement toutes les parties de votre équipement qui ont pu être légèrement en contact avec la pluie.

Copyright Vivian Maier

 

 

Alors maintenant, plus d’excuse ….

un jour de pluie, on garde le sourire, on s’équipe, et hop tout le monde dehors !

Si cet article vous plu, laissez un commentaire ! 😉

Recherches utilisées pour trouver cet articlephotographier trainées de pluie