La démarche d’une photo réussie

C’est un exercice périlleux de vouloir expliquer sa propre démarche photographique que l’on applique à priori d’instinct au quotidien depuis des années, et à fortiori avec des mots !

Mais heureusement, je me suis rendue compte, en faisant le point sur cette démarche photographique pour vous la transmettre, qu’il s’agit plutôt d’un mécanisme chronologique à force de pratique photo que d’instinct pur.

Je dévoile dans cet article mon « mécanisme cérébral » … La connexion entre le cerveau gauche et le droit ! 😉 Quel programme !

Peut-être allez-vous vous reconnaître à certains stades de cette démarche que j’applique à chaque prise de vue ?

Un constat : Pour réaliser mes plus belles photos j’étais seule au moment de la prise de vue. Ce qui ne veut pas dire que je ne fais pas de bonnes photos quand  je sors entre amis, que j’accompagne un groupe de stagiaires ou de photo voyageurs. 😉 Mais au moment où je déclenche vous pouvez être  sûr que je me suis isolée ou mise à l’écart du groupe.

 

La motivation,

Est-ce que j’ai envie de faire de la photo aujourd’hui ? Je suis comme tout le monde il y a des jours avec et des jours sans ! Et s’il pleut je préfère rester à la maison, même si j’ai fait un article qu’il faut absolument  appliquer 😉

Pour aller plus loin – Comment photographier par mauvais temps

formation photo apprendre la photo de voyage

Repérage de la lumière,

Je sors ou je ne sors pas ? C’est capital, si la lumière ne me convient pas je ne sors pas ou ne déclenche pas. Par contre cette étape cruciale déclenche automatiquement la motivation. Si la lumière est de la partie je suis prête à tout

Pour aller plus loin – La bonne lumière pour faire des photos

marie-ange-perney apprendre la photo de voyage 2

L’intention  photographique,

Qu’est-ce que je vais faire ? Je ne suis pas du style à me balader avec  15kgs de matériel sur le dos. Je définis ce que je vais photographier afin de prendre le ou les bons objectifs.

Dans le doute je chausse mon objectif  dit Trans-standard 24-105mm f4.0 avec lequel je suis en mode reportage, peut être le trépied si mon intention est de faire de la photo de paysage….

Je fais les premiers réglages pour anticiper mes prises de vue, mode manuel (quasiment tout le temps), priorité ouverture ou priorité vitesse, iso, le mode de mesure de la lumière, etc.…

A ce moment de la démarche, il n’est pas question de laisser parler mon instinct. Si je n’anticipe pas la démarche technique dans ses grandes lignes, je suis sûre d’avoir un maximum de déchets.

Pour aller plus loin – L’intention photographique 

Inde photo de voyage créativité-8

Le contact

Que ce soit avec la nature ou un être humain, il faut que je m’en imprègne. J’ai très rarement réussi une photo volée. Il y a toujours quelque chose qui rend cette image médiocre. Soit elle ne dégage aucune émotion, soit elle est floue, soit elle est mal cadrée, mal exposée et irrécupérable en post traitement. Je me dis qu’il y a une petite voix qui dit « Attention Marie-Ange, ça ne se fait pas ! »

Quand on demande au photographe Salgado «  Quelle est sa technique », il répond « « être proche des gens » A méditer !

Pour aller plus loin – Les 3 humbles de Sihanoukville et Le portrait ethnique, un sujet polémique

Les 3 Humbles de Sihanoukville

La composition et le cadrage

Comme je l’ai déjà expliqué, cette réflexion peut prendre de quelques secondes (voir moins) à plusieurs minutes suivant la situation.

Je deviens une photographe qui se bouge en mode « Indien Œil de Lynx ». Un pas un arrière, un pas sur le côté, prendre de la hauteur, ou s’accroupir et ma photo  va se transformer en une photo qui sort du lot car le point de vue ne sera plus le même.

Ce sera mon point de vue ! Je ne vais pas développer ici cette partie ça représente plusieurs ateliers. Mais si ce n’est pas déjà fait je donne les bases dans ces deux articles. Et ce serait déjà génial si vous appliquiez les 10 principes que j’énumère dans ces articles !

Pour aller plus loin – Réussir la composition d’une image 1 et Réussir la composition d’une image  2 

lightroom retouche article-2

La lumière

Non je ne radote pas ! 😉 Pas encore !

C’est à ce moment-là que je  me donne toutes les chances de faire une photo qui sort du lot. Je prends le temps de scanner ce qui se passe devant mes yeux. C’est maintenant qu’il faut repérer les contrastes.

C’est aussi maintenant que je fais intervenir la technique pour savoir où je vais faire la mesure de la lumière.

Pour aller plus loin  – La  mesure de la lumière

mesure de lumière cite angkor Ta Phrnom cambodge

L’instinct

Ecouter son cœur ! C’est maintenant que ça se passe ! C’est à ce moment-là qu’il faut écouter ses émotions

Pour aller plus loin – Servez-vous de votre vécu, de vos émotions et de votre personnalité – Pas d’article sur le sujet, c’est trop personnel ! 😉

lightroom retouche article

L’œil dans le viseur

C’est  là où l’expérience et la pratique fait son travail. Le doigt sur le déclencheur à mi-course. Je suis capable de scanner ce que je vois dans le viseur et regarder les informations que me donne  mon boitier en même temps. J’ai l’œil sur la réglette d’exposition  et je balais du regard ce que je vois dans le viseur.

La bonne exposition va me donner le « top » du déclenchement

Pour aller plus loinChoisir le bon mode d’exposition

lumière l'exposition photo

Le déclenchement

Et bien j’appuie à fond sur le bouton… Avec délicatesse ! 2 ans d’école de reporter photographe et des années d’expérience sur le terrain pour ça … Waouh !

Ensuite, si je suis seule face à un paysage je vais prendre le temps de regarder le 1er rendu (très faussé) sur l’écran de mon boitier. Si je suis dans la rue et que je fais de la photo de scène de vie,  je ne regarde JAMAIS mon écran après avoir fait une photo.

Ça ne sert à rien car la scène ne sera plus jamais la même. De plus je trouve cette action extrêmement mal polie devant un inconnu que l’on vient juste de prendre en photo. La moindre des politesses est de lui faire un sourire et de le remercier même de loin au lieu de se jeter sur son appareil !

A savoir que je n’ai pas ou peu de photos des plus belles scènes qui se sont présentées dans ma vie de photographe voyageuse.

ET non…. Je ne veux pas photographier la misère hormis si je ne suis pas en situation de reportage ou dans l’intention de diffuser une information.

Une précision : je me pose quelques instants (toujours à l’écart) pour vérifier quelques photos, moi aussi je peux faire des « boulettes techniques »

Pour aller plus loin – Les bons réglages au bon moment 

voyage photo Myanmar -Birmanie

Le post traitement

Et vient enfin le post traitement qui est incontournable pour finaliser et j’ai bien dit uniquement finaliser la photo. Une bonne photo se soigne à la prise de vue !

Pour aller plus loin – Le post traitement

selection-pipette-post-traitement_thumb.jpg

Maintenant vous savez  comment je réalise mes photos ! Vous avez le droit de copier et d’appliquer 😉

Si vous avez des questions, laissez un commentaire ci-dessous, je me ferai un plaisir de vous répondre !

Recherches utilisées pour trouver cet articleCest quoi une photo reussie, etape de creation photographie, Etape de la realisation un image, le secret du photographe