Je vous fais une confidence !

Il n’est pas toujours facile de partager. J’ai eu un petit pincement au cœur légitime mais vraiment pas fondé. Ce sentiment m’a inspiré cet article pour vous aider à partager vos photos afin de progresser. Décidément elle fait couler de l’encre cette photo !

Janvier 2013 – Cambodge – Le temps d’un regard, une histoire se construit !

vente-drouot-dessin-photos-cambodge

Je rencontre le temps d’un regard une vieille femme dans les rues de Siem Reap aux portes de la magnifique cité des Temples d’Angkor.

Son visage marqué par le temps en dit long sur l’histoire de son pays, de sa vie.

Un peu craintive, elle me fera signe d’un clignement d’œil m’autorisant à faire une photo.

Je ne passe pas inaperçue puisse que mon 5D est équipé d’un 70-200mm f/2.8. Je me souviendrai longtemps de ce regard… qui m’a frappé en plein cœur.

rencontre-khmere-cambodge-photo-portrait

Je venais juste de perdre la femme la plus chère dans le cœur d’une fille. Sans en avoir conscience cet hiver photographique en Asie du Sud Est a été marqué par une série de portraits de personnes âgées en Noir et Blanc. Drôle de coïncidence ! La vie personnelle aurait-elle un impact sur notre personnalité photographique ? 😉

Evidemment ! Notre histoire personnelle a forcément un impact fort sur la réalisation de nos photos. Ce portrait fait toujours partie de ma vie.

Il a été à l’honneur dans plusieurs expositions photographiques.

Il n’a jamais laissé indifférent. Pour certains il dérange, pour d’autre il émeut. L’essentiel étant qu’il provoque chez le spectateur une émotion.

Antoine Delesalle, artiste répertorié au  dictionnaire des artistes côtés du XVème à nos jours n’est pas resté insensible à ce regard.  Il a fait de son interprétation une nouvelle version de cette rencontre.

Aujourd’hui, cette femme Khmère, le visage marqué par l’histoire d’une vie se retrouve à Lausanne (Suisse) dans une vente aux enchères organisées par le très célèbre « Hôtel des ventes Drouot ».

La photographe que je suis à tendance, comme la majorité de mes amis artistes,  à s’approprier la « paternité d’une œuvre ». L’histoire de cette image a forcément faussé mon objectivité. C’est un sentiment normal et légitime puisque la paternité est irrévocable.

Le photographe a des  droits moraux, perpétuels inaliénables et imprescriptibles : il s’agit du lien de paternité qui rattache un auteur à son œuvre.

Imaginer le dessin d’Antoine chez un inconnu m’a paru l’espace d’un instant comme une intrusion dans ma vie. Un instinct de propriété complètement infondé puisque que j’avais évidemment donné à l’artiste le droit de reproduire cette photo.

Cependant faire de la photo est un art, un mode d’expression qui prend toutes ses lettres de noblesse dans le partage. Je défends ce principe sans aucune retenue !

Pour cela je remercie Antoine d’avoir donné une seconde vie à certains de mes portraits photographiques, à ces rencontres qui me tiennent tant à cœur. De plus son interprétation d’artiste est d’une qualité exceptionnelle.

Pourquoi partager  vos photos ?

Le conseil du jour : vous faites de la photo ? Partagez ! Cette démarche aide à grandir dans sa tête et dans sa progression en photo

Prendre la décision de partager ses photos est un grand pas en avant dans sa démarche. Le partage de vos images, vous permettent :

  • De vaincre la peur d’être jugé
  • De progresser
  • De mettre le doigt sur une qualité ou un défaut dans votre technique photo qui ne vous serait pas venu naturellement à l’esprit
  • De développer votre créativité
  • De vous surpasser
  • De prendre confiance en vous
  • Et parfois de ressentir beaucoup de fierté (comme aujourd’hui !)

Cependant il ne faut pas le faire n’importe comment…

  • Choisissez le bon endroit – les réseaux sociaux ne sont pas toujours les meilleures solutions, hormis dans les groupes fermés.
  • Choisissez les bonnes personnes – la critique permet d’évoluer si elle est constructive
  • Faire une expo photo pour les plus aguerris d’entre vous
  • Vos amis, votre famille sont vos premiers fans mais sans doute ne seront-ils pas très objectifs 😉
  • Il faut être prêt à accepter les critiques qu’elles soient fondées ou non !
  • Accepter que le partage ne soit pas toujours facile quand il touche votre intimité 😉

Si cet article vous a plu, laissez un commentaire !